Activisme minuscule : Nutella, c’est fini !

Par Patricia Mignone activisme minuscule 2 commentaires sur Activisme minuscule : Nutella, c’est fini !

activiste-minuscule-orang-outang

Ca vous arrive, à vous, de vous demander comment vous pourriez contribuer à ce que le monde tourne mieux ?
Dans cet article, je vous entraîne à la découverte de l’activisme minuscule qui va vous permettre de changer le monde de chez vous, sans aller militer dans la rue ni verser d’argent à une ONG.

 

The Everyday Activist

The Everyday Activist – Le livre culte de Michael Norton

L’activisme minuscule : quelle différence pouvez-vous faire ?

Au niveau individuel, dit Michael Norton, auteur de « The Everyday Activist », chacun de nous a la capacité de changer le monde.
Il suffit, pour cela d’agir, de façon répétée, en sachant que ce qui exerce un impact visible, ce sont les petits gestes cumulés par de nombreuses personnes de façon répétée.

La capacité d’une personne à changer le monde repose sur 2 paramètres

– à titre individuel, le geste doit être répété ; en d’autres termes, il doit devenir une habitude
– pour que ça ait un impact, il faut que le geste soit adopté par une communauté, un ensemble de personnes.

Ca vous paraît abstrait ?

L'activiste minuscule - oeufs de poule élevées en plein airVoici un exemple de la conséquence concrète du choix que nous avons fait collectivement de privilégier les œufs de poules vivant à l’air libre : des grandes surfaces comme McDonald et Monoprix ainsi que Sodexo, le leader mondial de la restauration, sont occupés à substituer les œufs de poules élevées en plein air aux œufs de poules élevés en batterie.

Cet article relate ce phénomène réjouissant.
Lisez l’article jusqu’au bout pour une piqure de rappel concernant le destin des poussins mâles : manger responsable, c’est faire des choix dont on accepte les conséquences.
On en reparle plus loin.

Activisme minuscule : l’immense pouvoir dont chacun de nous dispose

Activisme minuscule - Solutions locales pour un désordre globalColine Serreau, réalisatrice du rafraichissant Solutions locales pour un désordre global, affirme que cette logique marchande qui vise le seul profit au détriment de la planète et de ses occupants, il nous appartient, à nous, consommateurs, d’en provoquer l’effondrement : il nous suffit, pour cela, de cesser de consommer certains produits et cela, collectivement.

Pourquoi ne pas cesser de se plaindre et passer à l’action ?
On nous empoisonne ?
Cessons d’acheter les produits suspects !

Vous vous êtes plainte quand vous avez appris que du temps de publicité supplémentaire allait encore être inséré dans vos films quand vous regardez la télévision.

Et si vous passiez à l’action ?
Cessez de regarder la télévision !
Vous verrez comme la vie change !
Vous pouvez aller vous balader, prendre un bon bain, passer du temps avec les gens que vous aimez, lire, tricoter !

Actuellement, les Français passent une moyenne de 59 jours par an devant la télévision.
N’avons-nous pas mieux à faire de nos vies que d’en passer le sixième (le tiers étant déjà consacré au sommeil)  dans un état larvaire ?

Traduisons nos convictions en actes (et devenons des activistes minuscules)

Pour exercer un impact réel sur le monde, il nous suffit, de modifier nos habitudes de consommation et d’avoir le courage de traduire nos convictions en actes

Un exemple
Vous avez sans doute lu quelque part que l’industrie agro-alimentaire faisait un usage croissant d’huile de palme, entrainant des désastres écologiques en Indonésie, en Malaisie, à Bornéo et dans une moindre mesure dans d’autres pays tropicaux.
L’exploitation du palmier à huile est responsable de la déforestation d’étendues millénaires comme la jungle de Bornéo.
Dans la foulée des milliers d’espèces végétales et animales sont détruites par le feu dans les souffrances que vous imaginez.
Pour en savoir plus, lisez cet article.
Rappelez-vous que notre époque est responsable de l’extinction de 40 % des espèces animales dans le monde.

Huile de palme et déforestation –
Qu’y pouvons-nous, à titre personnel ?

Chaque fois que nous faisons notre liste de courses et chaque fois que nous achetons à manger, vérifions les ingrédients qui composent les aliments que nous voulons acheter.

Voici une liste d’aliments contenant de l’huile de palme (© Wikipédia) :

  • chips,
  • croûtons,
  • soupes lyophilisées,
  • pâtes à tartiner,
  • biscuits,
  • lait pour bébé,
  • sardines en boîte,
  • bouillon de poulet instantané,
  • mayonnaise,
  • sauce tomate,
  • céréales,
  • chocolat,
  • glaces,
  • fromage râpé,
  • fromages analogues,
  • sauces,
  • crèmes fraiches,
  • pâtes à tartes,
  • plats préparés,
  • sauces pré-faites,
  • biscottes,
  • brioches,
  • biscuits salés et sucrés.

Et ce n’est pas fini !

Qu’est-ce que tous ces aliments ont en commun ?
Ce sont des aliments industriels

Qu’est-ce ça implique ?

  • Ils nuisent à votre santé et à celle de vos enfants.
  • Leur production nuit à l’environnement, repose sur la souffrance humaine et animale, et exploite sans vergogne les ressources naturelles. (cfr article mentionné ci-dessus.)

activiste-minuscule-junk-food

Comment exercer votre pouvoir d’activiste minuscule ?

  • Dans le domaine de l’alimentation, préparez vous-même ce que vous mangez.
  • Préparez vos repas à base d’aliments non transformés : des vrais pois chiches (pas des pois chiches en boite qui, au passage, sont sucrés), du sucre non raffiné, des légumes frais (ou surgelés). Bref…. Vous connaissez la formule : mangez local et de saison.

Le problème le plus dramatique dans le monde, ce n’est ni le changement climatique, ni la pauvreté dans le monde, ni les guerres, ni la dégradation de l’environnement et la disparition des espèces. Le plus gros problème, c’est l’apathie. C’est le fait que trop peu de gens soient prêt à faire quoi que ce soit pour faire en sorte que tout cela cesse.

Voilà ce qu’a écrit Cyndi Rhoades dans « The Everyday Activist ».

 

Activisite minuscule - apathie - Tribu Zen

Le moment du choix

Alors?! Et si vous choisissiez d’être une activiste minuscule, ce genre de personne qui choisit au quotidien de poser de petits actes responsables qui font la différence pour les générations futures (dont font partie vos enfants et petits enfants), pour des gens que vous ne rencontrerez pas, pour des pays que vous ne visiterez pas et des animaux que vous ne croiserez pas ?

Activez votre pouvoir infini de femme

Sans vouloir entrer dans un débat qui fâche, il faut constater que, même dans les pays occidentaux, les femmes gardent la responsabilité de l’éducation des enfants.
Généralement, elles sont aussi responsables de ce qu’on mange.

Avez-vous imaginé une seconde qu’en étant responsable de ce que mange votre famille et en ayant la responsabilité de l’éducation de vos enfants, vous jouissez d’un pouvoir infini : celui de tout bousculer et de mettre un terme, pour vous et vos enfants, à ce que vous condamnez.
Pensez-y !

Nutella, c’est fini !

Soyons modestes, fous et ambitieux ! Attaquons un seul produit pour l’instant !
Mais quel produit !
– Tellement monumentalement addictif que personne ne parvient à s’en tenir à la dose recommandée par le fabricant, lui-même,
– Propulsé sur le marché mondial grâce aux 5eme des revenus de son producteur, Ferrero.

Tous drogués au Nutella !

Nutella représente 80 % du marché des pâtes à tartiner.
Pourquoi privilégions-nous Nutella, alors que ce produit est connu pour inclure dans sa composition 55% de sucre raffiné, 18% d’huile de palme et seulement 7,4% de cacao ?

Nous ne sommes pas des robots mus par nos seules pulsions ou nos seules habitudes !
Il est temps de revenir à la réalité et de choisir !
Personne ne nous oblige à quoi que ce soit ! Ni à regarder la télévision, ni à  consommer comme des somnambules, ni à manger comme des poubelles, ni à garder un job aliénant !
Pensez-y !

Votre défi d’activiste minuscule

On s’attaque au Nutella, OK ?

2 possibilités :

  1. Remplaçons le Nutella par un équivalent éthique ou autre.
    Ce dossier réalisé par la revue Bio Tempo, vous suggère une série de marques éthiques.
    En Belgique, Delhaize propose 2 super pâtes à tartiner, l’une bio, l’autre pas.
  2. Préparez votre choco maison. Faites-le avec vos enfants
    Vous trouverez une quantité de recettes sous ce lien.

Comment fêter notre première initiative collective

Voilà l’occasion pou Tribu Zen de lancer son premier concours !
Premier prix : un pot de choco signé ! (je vous indiquerai le nom de notre partenaire sous peu)
Postez vos photos et celles de votre enfant mangeant votre super choco maison sur notre page Facebook.

Voici la marche à suivre pour notre concours « choco-maison »

  1. Fabriquez (avec votre enfant ) votre super choco-maison selon une recette que vous avez trouvée ou inventée.
  2. Likez la page de Tribu Zen et publiez-y une photo de vous et/ou vos chouchous en train de déguster votre super choco maison.
  3. Ajoutez-y l’URL de la recette que vous avez choisie ou partagez votre recette personnelle.
  4. Notre vaillant petit robot sélectionnera la famille gagnante !

Bon amusement !

anne-franck

  • Partager
  • Caroline Burel
    Dans septembre 26, 2017 à 1:12

    Merci pour cet article qui redonne le pouvoir à tout un chacun. Même si j’ai du, moi aussi, lutter contre mon addiction au Nu*****, je ne peux définitivement pas continuer à manger ce produit sans penser aux Orang-outan, ces Grands Singes majestueux que nous sacrifions collectivement sur l’hôtel de la consommation inconsciente. Les pâtes à tartiner bio équitable n’ont pas toutes le même goût. Mes enfants les choisissent et moi, je perds des kilos ; ) Oui, nos achats sont un vrai levier d’équilibre, à chaque centime !! Alors, ne nous en privons pas. Prenez soin de vous et alentour. Bizbiz’

    Reply
    • Patricia Mignone
      Dans septembre 26, 2017 à 5:01

      Merci pour ce chouette commentaire, Caroline.
      C’est vrai que c’est la responsabilité qui peut faire la différence : l’intégrité, le bien-être, le droit au respect auquel les autres vivants ont droit impose des limites à notre liberté.
      🙂

      Reply

Commentez