C'est ici qu'on discute entre nous !

Vos commentaires


Cette page est notre espace de dialogue unique

C’est ici que je vous invite à déposer vos commentaires et questions.

Pour obtenir une réponse, soyez aussi claire que possible 
1/ Indiquez à quel jour et quel thème votre remarque est liée

2/ Soyez explicite : ne parlez pas comme si on avait accès à votre écran mental ! 😉

défi zero charge mentale
  • Leya
    Dans septembre 7, 2021 à 4:10

    Bonjour, je viens de visionner la 1ère vidéo et ce qui m’a beaucoup interpellé est le mot “Meilleur”. En effet, de nos jours, “bon” n’est pas suffisant. Il faut toujours aller plus loin, plus fort. Je suis une adepte du développement personnel car j’adore me lancer des défis et évoluer, me remettre en question, améliorer ce qui peut l’être. Mais il est vrai que l’intitulé “meilleure version de soi-même” induit aussi beaucoup de culpabilité. On ne peut être le meilleur en tout et malheureusement, ce sont les échecs que l’on retiendra le plus. Merci Patricia pour ce recul sur les injonctions de la société, qui deviennent nôtres. Hâte de découvrir la suite!

    répondre
    • Patricia Mignone
      Dans septembre 8, 2021 à 11:39

      Ravie que cela t’aide à avancer dans tes réflexions, Leya :o)

      répondre
  • Emma
    Dans septembre 8, 2021 à 8:37

    Bonjour
    Merci Patricia pour cette première vidéo instructive. Je n’ai pas trouvé où avoir accès aux vidéo des jours suivants ni à côté de la vidéo 1 ni par mail…. Peux tu m’éclairer merci.
    Très belle journée

    répondre
  • lalou
    Dans septembre 8, 2021 à 9:33

    Je commente la première vidéo, sur le thème de la politesse. J’en applique les règles jusqu’à un certain point : impossible pour moi de souhaiter “bon-jour” à quelqu’un que je n’apprécie pas. Mais face à des inconnus, en entrant dans un magasin, ça oui. Pour autant, je n’ai jamais forcé mes enfants. Juste expliquer les règles.
    Le matin lorsque j’emmène mon fils de 10 ans à l’école, nous passons devant la file des patients qui attendent l’ouverture du cabinet médical et systématiquement il les salue. Dans un premier temps, je m’y suis opposée : on enseigne bien à nos enfants pour se protéger de ne pas entamer la conversation avec des inconnus dans la rue. Comme il a continué à le faire, je lui ai demandé pourquoi. Il m’a répondu : Maman, si ces gens sont là c’est qu’ils ne vont pas bien alors quand je leur dis bonjour, je leur envoie un peu de soutien.
    Donc oui, la politesse est importante mais, à mon sens, lorsqu’elle est conscientisée et non habitude.

    répondre
    • Patricia Mignone
      Dans septembre 8, 2021 à 11:34

      Je pense comme toi : être dans la présence, ça permet de faire des choix en conscience, évidemment.

      répondre
  • Céline
    Dans septembre 8, 2021 à 10:21

    Bonsoir !
    La vidéo n°2 me fait du bien. Elle met des mots sur mon ressenti. Merci !
    J’ai très hâte d’en savoir plus sur le lien entre la soumission et le mal-être !

    répondre
  • Laure Adamo
    Dans septembre 9, 2021 à 8:35

    Bonjour,
    Concernant la distinction garçon fille dans l’enfance, je pense que cela n’est pas qu’une question de tâches ménagères. La place dans la fratrie joue beaucoup. En étant l’ainée je me suis octroyée une plus lourde charge à vouloir m’occuper de mes 3 petits frères ( et même considérée comme la 2ème maman pour celui de 8 ans de moins). Pour autant, au début en tout cas, les tâches étaient les mêmes pour tous: linge, aspirateur, cuisine. Par contre en grandissant, la tonte et la coupe du bois étaient pour les gars (et rémunérées) et la charge mentale de l’intendance plus pour moi. Avec mes enfants je vois qu’avec un garçon en aîné, même à 9 ans, il n’arrive pas à se canaliser pour prendre soin des petits (ex dans une foule/magasin, il est trop dispersé pour les surveiller), mais ils font tous les 3 le pliage de linge et débarrasser sans distinction. Tous petits (vers 2-3ans), ils aiment tous nettoyer, après ça devient moins un jeu donc plus compliqué de les impliquer quelque soit le genre (trop répétitif ? Acquis donc moins interessant?)

    répondre
    • Patricia Mignone
      Dans septembre 9, 2021 à 11:05

      Merci pour ton apport précieux, Laure.
      Il est clair que si on dialoguait en direct, ce serait plus constructif.
      Dans ce contexte réduit à un petit format (et dans une position magistrale non délibérée puisque les personnes présentes en direct n’interviennent pas), je donne évidemment des généralites.
      Ce sont les exceptions comme la tienne qui, à travers un dialogue, permettraient de faire avancer la compréhension.
      Il reste que, Laurence Dudek le dit, dans la façon dont elles se positionnent dans le couple et la famille, beaucoup de femmes copient le modèle maternel et se mettent en position de mère égalemen vis à vis de leur conjoint.
      Si tu t’embarques avec moi, je ne tarderai pas à travailler sur le fait de venir en aide, de conseiller, d’anticiper les besoins des autres. Le rôle de “petite maman” n’est pas que vertueux
      ;o)

      répondre
  • Virginie
    Dans septembre 9, 2021 à 1:15

    Bonjour Patricia,
    Je viens de regarder la vidéo 1. J’apprécie toujours autant ton analyse, merci !
    Je me pose la question concernant ton exemple de violence vis-à-vis des autres en passif agressif : est-ce la façon de répondre qui est violente ou le fait de refuser ?
    Je comprends la déception que l’on peut ressentir quand on invite quelqu’un qui refuse, mais étant le genre à refuser, cette vidéo est l’occasion de m’interroger.

    répondre
    • Patricia Mignone
      Dans septembre 9, 2021 à 2:37

      Coucou Virginie
      C’est la façon.
      On est évidemment libre de refuser et il y a mille raisons pour cela.
      Je ne sais pas si tu auras envie d’aller voir mais une sociologue intéressante, Dominique Picard, a étudié le rôle structurant des principes du savoir-vivre.
      Elle explique que plusieurs principes sous-tendent les relations (ce qui est compliqué, c’est que c’est tacite, d’où l’intéret de ses travaux).
      Dans la vidéo, je parle du principe de réciprocité.
      Dominique Picard parle aussi d’un principe d’équilibre.
      Et cette interaction est violente dans la formulation du refus : il y avait chez moi une attitude d’ouverture. Mon besoin (tu sais bien que quand je parle de moi, c’est pour donner des métaphores), si elle refusait, c’était qu’elle formule un refus “ouvert”, notamment qu’elle me dise : “je dois conduire mon chien chez le véto”, “je suis fatiguée”, “je veux me retrouver en famille”. Il suffit de donner une raison quelconque, en fait.
      Robert Cialdini (qui a travaillé sur la manipulation) dit qu’il suffit de donner une raison quelconque, même absurde, pour clore l’interaction.

      répondre
  • Natacha
    Dans septembre 10, 2021 à 10:22

    Bonjour Patricia, suite à la vidéo 3 j’ai bien conscience de tous ces conditionnements .. surtout avec mon conjoint qui a été éduqué ainsi .. pas besoin de faire le ménage ça ne sert à rien ! Et ma fille suit son modèle 🤔 je suis dubitative sur le fait de pouvoir changer les choses quand on a peu prêt tout essayé en 15 ans .. et pour la culpabilité .. elle est bien là.. je me suis transformée en une femme / mère exigeante et colérique 🙃 ma question c’est comment faire pour faire prendre conscience à l’autre que ses comportements sont ceux amener par son éducation ? Merci de vos pistes de réflexions .. ça psychote dur là haut 😉 belle journée et WE. Natacha

    répondre
    • Patricia Mignone
      Dans septembre 10, 2021 à 11:52

      Yeah, Natacha !
      Merci pour tes confidences : c’est avec des réflexions sincères comme les tiennes qu’on avance !
      (bon je tutoie et tu peux le faire sans hésiter à l’avenir)
      On a trop peu d’espace ici pour que je réponde à tes questions dans le détail mais… tout l’enjeu du défi, c’est de prendre la mesure de notre contribution à notre marasme.
      En quoi contribues-tu à ta situation ?
      Chaque question (j’espère, pas toutes, en fait…) posée au cours des 4 semaines qui viennent, vont t’aider à prendre conscience de ce en quoi tu contribues à ce que ta situation soit nulle.
      Au bout, je te suggère de te retenir d’aller te suicider – ;o) – car chaque contribution que tu auras pointée est un levier de pouvoir/un levier d’action qui est déjà entre tes mains.
      Un indice précieux : le vrai problème se situe dans ce que tu te racontes sur toi, ce que tu crois être ton identité.

      Prends soin de toi, Natacha

      répondre
  • Florence
    Dans septembre 10, 2021 à 3:23

    Bonjour Patricia,

    Je regarde tes vidéos, au jour le jour, je trouve cela très éclairant et enrichissant.

    Mais quelque chose me questionne: dans la première vidéo quand tu parles de développement perso et de ses écueils. Lorsque tu parles des autres, le fait de ne pas s’isoler, d’interagir avec les autres etc. Je ne sais pas quoi en penser…
    en effet interagir avec les autres est très enrichissant pour moi. En revanche la présence de l’autre n’est pas toujours bon pour soi. On est pas tjs bien avec les autres. Moi, par exemple, je suis facilement sensible et prends les choses assez personnellement: du coup, que faire en sachant cela? Et puis même si je me dis ” arrête de prendre les choses perso ect”. Cela n’empêche pas que je sois touchée; et, en même temps, quelque chose me dit que s’entourer ne fait pas que du bien…

    Florence

    répondre
    • Patricia Mignone
      Dans septembre 10, 2021 à 3:57

      Je suis tout à fait d’accord avec toi, Florence.
      D’après ce que je comprends à partir de mon expérience et de l’observation d’autres personnes, le premier mouvement consiste à (oser) s’écarter pour se soustraire à l’influence des gens qui “nous aiment mal”, et qui, sous couvert de nous vouloir du bien et de nous protéger, nous blessent en nous disant et nous faisant des horreurs.
      Le 2eme mouvement consiste à s’intérioriser pour comprendre comment nous faisons pour être blessées par ces mots des autres. Et d’oeuvrer à notre résilience.
      Par exemple, moi, je cherche toujours le cadeau derrière l’épreuve. Ou bien comme lundi, quand mon smartphone s’est cassé, je me suis immédiatement dit : “reste calme : tu n’es pas seule”.
      Le 3eme mouvement, c’est de revenir vers les autres (sans doute pas les mêmes. moi, je ne reviens pas vers les gens avec qui je romps) pour construire ensemble, pour contribuer, avec le coeur ouvert et l’espoir que qqc est possible.
      Ces 3 mouvement ne sont pas successifs : ils alternent.
      Est-ce que cette réponse t’aide à avancer ?

      répondre
  • Natacha
    Dans septembre 10, 2021 à 9:42

    A ta réponse Patricia merci ! Je prends bonne note et j’ai hâte de découvrir les vidéos de la semaine prochaine.. pour le moment je prends du recul .. ce soir je viens juste de rentrer.. j’ai laissé mon conjoint gérer la charge quotidienne .. entre le plaisir et la culpabilité mon coeur balance .. et je suis certaine que ma petite voix intérieure me raconte des conneries .. enfin je n’ai pas prévu l’achat d’une corde 😉 je tiens bon ! Bien à toi

    répondre
  • Mireille borgeaud
    Dans septembre 11, 2021 à 5:43

    merci patricia pour toutes ces explications très concrètes et très constructives qui me permettent de réfléchir et d’analyser ma façon de faire et de voir les choses en général dans ma vie de tous les jours, j’adore ta façon directe de parler et de réagir je suis un peu comme toi!!!!!, prendre du recul pour y voir plus clair est un peu ma devise en ce moment!!!!, bien à toi, bon weekend,

    répondre
  • Marianne
    Dans septembre 11, 2021 à 11:16

    Merci Patricia.
    Je vis en Suisse, c’est une société hautement patriarcale, où les femmes ont eu le droit de vote très très tard, et beaucoup ne travaillent pas ou peu pour s’occuper des enfants.
    Moi j’ai très bien gagné ma vie avant d’avoir mon fils, et la maternité m’a montré qu’il était important de prendre un autre rythme – pas à cause de la société, mais car mon fils a beaucoup besoin de moi… Donc j’ai fait le choix de changer mon orientation professionnelle, pas à cause de la société (qui bien sûr ne m’aidait pas beaucoup), mais pour vivre mon rôle de maman au mieux, même si ce n’est pas toujours facile.

    Je rejoins exactement ce que tu dis sur les gens qui nous aiment mal – c’est le cas de ma mère et chacune de ses paroles, de ses messages me font souffrir,.. Difficile de couper les ponts complètement, mais je dois m’en éloigner le plus possible… Ce n’est pas pour rien que j’ai changé de pays depuis 18 ans….

    Bon weekend Patricia, j’essaie de suivre le défi cette semaine autant que possible!

    répondre
    • Patricia Mignone
      Dans septembre 12, 2021 à 1:56

      coucou Marianne
      L’important, c’est de faire des choix “en présence” et “en conscience”, de ne pas se laisser téléguider.
      Moi aussi, je me suis éloignée des gens qui m’aimaient mal 🙂
      Prends soin de toi, Marianne

      répondre
  • Sophie
    Dans septembre 12, 2021 à 7:02

    Bonjour Patricia,

    Juste un petit mot pour te remercier pour ce défi au global, cette semaine riche que je viens de terminer en ce dimanche soir et ces informations éclairantes! Hâte de poursuivre.

    répondre
  • Mia
    Dans septembre 13, 2021 à 11:45

    Bonjour à toutes et tous,

    Je viens de visionner la toute première vidéo. Avant de la regarder, je me suis pris le temps de me poser et de me questionner sur ce que c’était que le développement personnel pour moi et de réfléchir sur ses dérives.

    J’ai acheté énormément de livres, de programmes de coaching sur le développement personnel. Je suis des personnes sur les réseaux sociaux qui parlent de développement personnel. Et TOUT CA pour devenir en effet, LA MEILLEURE VERSION DE MOI-MEME. Haha, à la place de me sentir bien, je me sens de plus en plus seule, en déprime, je ne suis vraiment pas bien. Je me referme sur moi-même. Je ressens les dérives du développement personnel car je me reproche de ne pas être bien, de ne pas suivre les programmes, les conseils donnés etc. Je me sens noyée.

    La charge mentale est ++++++

    Il s’agit d’une belle prise de conscience car en visionnant la vidéo, j’en prends encore plus conscience 😉

    Belle journée !

    répondre
    • Patricia Mignone
      Dans septembre 13, 2021 à 3:23

      Hihi !
      Salut, Mia !
      Merci pour ton témoignage qui est un pas grandiose dans la bonne direction : celle de l’acceptation de ta complexité!
      Je te dis aussi “merci” parce que tu me donnes l’occasion d’en faire un vrai sujet…. à partir de ton témoignage, si tu le permets.
      Il faut vraiment se foutre la paix et aller plus vers l’acceptation de soi en accueillant nos ombres, ces parties de nous dont nous ne sommes pas toujours très fière mais qui sont un jour venues nous aider, nous protéger de ce monde et de ces gens âpres qui, “par amour” et “en toute bienveillance”, nous ont fait du mal quand nous étions innocent.e.s et à leur merci
      Comment tenir debout ? That’s the question !
      “En étant suffisamment présent.e à nous même pour voir à partir de quel moment … nous nous maltraitons … avec les meilleurs intentions du monde”. That’s the reply !
      Vivre, c’est jongler, négocier, tricoter, détricoter !
      Prends soin de toi et… pense à glander sauvagement de temps en temps 🙂

      répondre
  • bcos
    Dans septembre 14, 2021 à 7:31

    merci de tout/ Patricia
    CETTE demarche si pedagogiquemenr concue EST bluffante/
    ? permis: il y a/ peut-etre/ des maladresses dans ls maniere d’envoyer les bilans/ rien n’est revenu comme ‘copie’ dans la boite/
    merci ENCORE

    répondre
  • Sophie
    Dans septembre 17, 2021 à 3:10

    Bonjour,
    Je viens de visionner la 1ère vidéo.
    Pour ma part, les fois où je n’ouvre pas la bouche, c’est avec mon conjoint, et c’est quasiment tous les jours pour des réflexions que je vais avoir, ses moments de mauvaises humeur qu’il reporte sur moi…
    Qui je suis à ces moments là ? Personne, je mets ma personnalité de côté.
    Pourquoi? J’ai arrêté de répondre pour arrêter les scènes de ménage incessantes.
    Les derniers temps malgré tout, je lui réponds de façon détachées et posées pour ne pas bouillir de l’intérieur au risque que ça explose à un moment inapproprié.
    Je suis en charge mentale +++++ (burn out et compagnie, il ne le sait pas) et j’ai hâte de continuer de visionner les autres vidéos car je sais que même s’il est en partie responsable de mon état CM +++++ moi aussi je dois trouver ce qui m’empêche de lâcher prise.
    Merci Patricia pour ce défi, j’espère y trouver mes réponses

    répondre
    • Patricia Mignone
      Dans septembre 20, 2021 à 9:02

      Bonjour Sophie
      Quelque chose t’empêche de répondre via le formulaire?
      Si tu le fais ici, 1/c’est public 2/ tu n’as pas la copie de tes réponses.
      Le défi est fait pour t’aider à pendre conscience de ce en quoi tu contribues à ton marasme.
      Ensuite, je vous proposerai de me rejoindre pour un parcours de 2 mois et vous transmettrai la méthode.
      J’éprouve l’étrange sensation que tu as peur de ton conjoint. Je me trompe ?
      Sinon, de quoi as-tu peur ?

      répondre
  • Sophie
    Dans septembre 17, 2021 à 3:38

    Je viens de visionner la 2ème vidéo, avec ma fatigue je n’ai pas compris toutes les questions mais dès le début de ta vidéo, les mots me sont venus et j’ai écris sans réfléchir.
    Je pense répondre à peu prés à la thématique :
    A mon emménagement avec mon conjoint, j’ai tout pris en charge naturellement (lui, des 2 enfants et toute l’intendance qui s’y raccrochait)
    Aujourd’hui je me rends compte que j’ai trop pris en charge et trop naturellement car c’est devenu normal aux yeux de mon foyer (lui, moi, ses 2 enfants et nos 2 enfants arrivés quelques années après)
    Tout est ancré maintenant, c’est de ma faute, il faut que je demande de l’aide, que je délégué et que j’ose le dire. Personne ne m’a demandé demandé l’époque de tout faire, mais si je ne le fait pas (ménage, vaisselle, repas etc…) Ça reste en plan et c’est le désordre innomable.
    Je sais que j’accuse et que je me mets en victime mais je ne sais pas comment me changer, changer l’organisation de ma maison. J’en ai déjà parlé à mon conjoint mais après 3-4 jours d’aide, tout le monde reprend ses anciennes habitudes. Et je me fatigue plus à jouer le gendarme et répéter quotidiennement les taches à faire, que de les faire moi-même…
    Je suis épuisée, je ne suis plus moi.
    Hâte de visionner la suite!

    répondre
    • Patricia Mignone
      Dans septembre 20, 2021 à 9:13

      Voilà, Sophie
      Tu sais d’où ça vient.
      Maintenant, tu dois choisir : continuer comme ça (dans quel but ?) ou avoir le courage de faire le nécessaire pour vivre une existence digne de ce nom.
      PS: ne dis pas “naturellement” : dis “spontanément”. Ca n’a rien de naturel !
      Si tu le peux, va voir les vidéos de la 1ere semaine

      répondre
  • Dominique
    Dans septembre 18, 2021 à 10:58

    Bonjour, retour de vacances, je regarde seulement la vidéo 1(dérives du développement personnel).. les effets de mode n’échappent pas à ce domaine.
    Je travaille sur moi depuis assez longtemps et le chemin est long ; je me juge souvent sévèrement et j’écoute trop ce que les autres disent de moi. Je suis plus dans l’aide pour les autres que pour moi-même : je dois apprendre à m’accueillir moi !
    Pour pouvoir parler, il faut que les autres écoutent, ce n’est guère mon cas,
    Je sens que tes vidéos vont m’aider. Merci, même si je prends le train en route.

    répondre
  • Dominique
    Dans septembre 18, 2021 à 4:52

    MERCI pour ce bon résumé. Depuis que je suis petite j’ai l’impression de me battre contre cette éducation patriarcale ; aucun homme ne voudrait d’une féministe comme moi (dixit ma famille). Mon mari et mes enfants sont en accord avec mes valeurs (j’y suis pour qqc peut-être).
    Divers livres me confortent : Victoire Tuallion (les couilles sur la table), les hommes aussi viennent de vénus Christine Castelain Meunier et celui de Benoîte Groult ainsi soit-elle toujours d’actualité.
    Il y a encore beaucoup à faire et cette éducation et société patriarcale reste comme modèle insidieusement.

    répondre
    • Patricia Mignone
      Dans septembre 20, 2021 à 9:16

      Excellent,Dominique !
      Allez! On fonce ! (vers l’infini et au-delà!)

      répondre
  • Natacha
    Dans septembre 19, 2021 à 9:59

    Bonsoir Patricia, re-merci tout d’abord pour tes partages… Ma prise de conscience est grande.. j’ai compris que je ne laissais pas assez de place à mon homme pour qu’il prenne des initiatives .. et tu n’imagines même pas comme cela m’a été difficile de ne pas faire mes courses et laisser le frigo presque vide .. et là.. miracle des courses faites (pas tout comme j’aurais voulu😉mais c’est pas grave) et un petit salé aux lentilles pour ce soir !! Et j’ai demandé qu’il s’occupe des devoirs de la grande … Franchement c’est beau … Il est fier.. et moi je suis moins stressée … Au fond mon ego et mes conditionnements sont très forts !! Le fait est que c’est moi qui l’infantilisais .. merci Maman 😁Prochain objectif avoir l’aide de ma fille .. plus difficile ….
    J’ai hâte de la suite des tes vidéos.
    Bien à toi.. toute ma gratitude belle semaine

    répondre
    • Patricia Mignone
      Dans septembre 20, 2021 à 4:29

      Que dire, Natacha ?
      Quel émerveillement cette évolution m’inspire !
      Bravo à tous les deux !

      répondre
  • Dominique
    Dans septembre 20, 2021 à 11:33

    J’ai vu en replay les deux 1ères semaines (en 3 jours), j’espère pouvoir le faire en direct pour la suite.
    Que de richesses à partager (petits résumés pour mon mari ou quelques moments choisis !). J’attends la suite. À quelle heure le direct ?
    MERCI Patricia !

    répondre
    • Patricia Mignone
      Dans septembre 20, 2021 à 4:27

      Super, Dominique !
      Le direct, c’est chaque jour ouvrable à 12h30
      Sur la page FB de Madame Charge mentale
      Prenez soin en famille ! :o)

      répondre
  • Florence
    Dans septembre 23, 2021 à 1:59

    Coucou Patricia!

    2 commentaires, le premier concerne la vidéo ” pourquoi mes enfants n’obéissent pas? Alors j’ai bcp aimé le témoignage car il resonne avec ce que mon compagnon et moi mettons en place pour notre fils de 2 ans 3 mois. Depuis quelques semaines avant ces 2 ans il a envie de tout faire seul! Il veut activement participer aux tâches de la maison. Quand on avait un lave-vaisselle, il aidait à le débarrasser. Aujourd’hui il a pour mission de mettre la table et débarrasser la table. Nous réfléchissons à d’autres missions spécifiques pour lui. Sinon il aide à faire le linge( mettre le linge dans la machine), il range ses habits dans son casier. Nous venons de déménager et il nous a aidé à décharger le camion! ( en portant que ce qui est à sa portée bien sûr etc)… je veux simplement dire par là que lorsqu’on laisse un enfant faire, lorsqu’on l’accompagne dans son autonomie, on peut être bien surpris parce tout ce qu’il est capable de faire. Et on voit sur son visage le plaisir, la joie d’avoir réussi tout seul ! On voit aussi sa confiance grandir!

    2 ème commentaire c’est au sujet ” pourquoi tu ramasses les chaussettes de ton mari?” Alors j’ai pas réussi à remplir le bilan ( ce n’est pas proposé), mais je dirai juste ceci: j’ai commencé depuis peu à ne plus ramasser les affaires de mon compagnon, un partout dans la maison. Je me suis simplement dit: stop, arrête, tu n’es pas une boniche”. Et progressivement les affaires sont dans le panier à linge. Cependant quand je vois ses affaires traîner c’est très difficile de ne pas les ramasser pour la raison suivante: j’ai envie que l’espace soit dégagé. Ex: exemple: que faire si ses affaires sont sur le bureau et que j’ai besoin d’être sur un bureau pas encombré? Je suis partagée entre: le lui demander de les enlever (s’il est là, bien que cela ne me plaît pas bcp), déplacer les affaires( les poser par terre, sur le lit) ou les laisser…
    Bref, je veux dire par là que parfois ce n’est pas facile. Mais attention je ne dis pas que moi je ne laisse rien traîner (au contraire ☺) seulement que, quand j’ai besoin d’un espace propre ou rangé, je peux me sentir obligée de débarrasser les affaires…

    Belle journée,
    Et merci pour tes vidéos!
    Florence

    répondre
    • Patricia Mignone
      Dans septembre 23, 2021 à 8:25

      Excellent, Florence 🙂
      Bravo pour le petit coco
      Pour poursuivre dans la bonne direction regarde du côté de Montessori mais surtout, faire confiance en son intelligence (et éviter l’immpératif !)

      Pour le conjoint, mettez-vous d’accord : définissez un endroit où vous mettez le bazar de l’autre quand vous avez besoin d’un bureau dégagé.
      C’est ma suggestion. 😉

      répondre
  • Anne
    Dans septembre 24, 2021 à 8:08

    Pourquoi es-tu le dernière de tes priorités ? Pour pour montrer qu’on est quelqu’un de bien ! Pouvoir entendre “c’est bien, ma fille” “c’est bien, ma soeur” “c’est bien, Anne” … Une femme est capable de tout pour l’entendre, pour être prise dans les bras et entendre qu’on l’aime. Aujourd’hui j’ai plus de soixante ans, j’ai pris de la distance en prenant conscience de mes richesses intérieures qui n’ont pas besoin d’être confirmées par mon entourage. Mais le parcours a été douloureux !

    répondre
  • Dominique
    Dans septembre 27, 2021 à 9:57

    Pourquoi es-tu la dernière de tes priorités ? L’adage”on n’est jamais mieux servi que par soi-même a “oublié” les femmes qui se sentent taxées d’égoïsme. Ma mère n’arrêtait jamais, moi j’ai tout fait pour réussir à l’école (seule de la famille à avoir le bac (avec mention) et études supérieures, j’attends toujours un compliment, idem pour mon physique ou tout ce que j’ai pu faire de bien. J’espérais l’approbation de mon père et son amour, celui de mes parents, ma famille (au sens large) et cela ne vient pas et j’en souffre. Eux non, car ils ne se rendent même pas compte qu’ils ne savent pas donner d’amour.
    Moi, cela me rend malheureuse car j’espère et j’attendsdes preuvesetgestes d’amour.
    Mon mari me dit de ne pas attendre ; j’ai l’impression que lui aussi ne sait pas donner de l’amour (à moi) car il a été handicapé par ce non amour dans sa famille également.

    répondre
  • Brigitte Laforce
    Dans octobre 1, 2021 à 3:52

    Bonjour Patricia,
    Vidéo très juste, il ne suffit pas toujours de faire une psychanalyse pour aller mieux, je connais des personnes qui en font depuis des années et qui en sont toujours au même point, il ne suffit pas que de discuter mais aussi s’ouvrir, poser des actions pour mettre la lumière sur nos zones d’ombres, cela passe par écouter ses ressentis corporelles, écouter son cœur et aussi interagir avec les autres pour mieux vivre ensemble. 👍❤️

    répondre
  • Brigitte Laforce
    Dans octobre 1, 2021 à 4:04

    Précision, il s’agit de la vidéo 1😉J’ai du retard, je navigue entre toutes mes activités, en ce qui me concerne je suis seule et sans enfant, donc pas de concessions ni contraintes pour ma part. Juste un peu trop d’activités a la fois qui retardent l’accomplissement de certaines…
    A travailler, je vais tâcher de regarder une vidéo par jour😃
    Bravo a toi pour ce défi 👏

    répondre
    • Patricia Mignone
      Dans octobre 1, 2021 à 4:45

      Merci pour ton gentil commentaire, Brigitte
      La psychanalyse est d’ailleurs occupée à perdre des adeptes…
      Il est vrai que dans le champ du développement personnel, une concurrence féroce l’entoure ;o)

      répondre
  • Ambre
    Dans octobre 6, 2021 à 8:49

    Bonjour Patricia,
    Je souhaitais te remercier pour ton travail et ce défi. J’ai d’abord visionné les videos piliers, puissantes, et révélatrices, je me suis retouvée dans plein d’aspects et ça m’a fait du bien car c’est que via cette prise de conscience que je pourrais entamer des changements. Avec la naissance de mes enfants je me suis retrouvée dans le rôle de ménagère, je dirais même de mauvaise ménagère car je n’y arrive pas, je tombe donc dans le rôle de la mauvaise mère, mauvaise femme, qui oscille entre désir d’indépendance, liberté d’une part et culpabilité et volonté de se conformer d’autre part, tout ça mêlé à un joyeux tourbillon général d’émotions familiales!!!
    Pendant 2 semaines j’ai eu une connexion ultra mauvaise (je suis en pleine Amazonie) mais j’ai quand même visionné pas mal de vidéos, il me reste encore le pas essentiel de répondre aux questionnaires car sans passage à l’action, pas de résultats n’est-ce pas?
    Un immense merci Patricia!! A très bientôt.
    Ambre

    répondre
    • Patricia Mignone
      Dans octobre 6, 2021 à 10:52

      Merci pour ton témoignage très authentique, Ambre
      C’est vrai qu’on n’est pas du tout éduquées à trouver légitime de se faire de la place mais au contraire, on est invitée avec insistance à suivre des modèles.
      Du coup, c’est difficile de trouver sa légitimité, sa place, le moyen d’exprimer son essence dans ce fatras de contraintes.
      On se parle :o)

      répondre
  • Cathy
    Dans février 5, 2022 à 10:28

    Défi 0 charge mentale, jour 2 “être mieux que parfaite”.
    Bonjour Patricia, je trouve ton analyse très juste. Je suis perfectionniste et mon père me disait souvent:”quand on ne sait pas faire quelque chose parfaitement, on ne le fait pas!” Du coup, j’ai tendance à faire les choses à la place de ma fille et la prive ainsi d’expériences nécessaires à son développement et à son épanouissement car elle manque de confiance en elle. J’ai toujours eu pleinement conscience de ce comportement qui me pèse, tout comme mon entourage et, pourtant, cela ne m’empêche pas de le reproduire encore et encore, comme si cela était plus fort que moi. Il est bien difficile de se débarrasser d’un conditionnement datant de nombreuses années depuis la toute petite enfance, malgré beaucoup de “travail” sur moi-même. Ainsi, j’attends la suite des vidéos avec impatience pour connaître les autres outils que tu nous proposeras et aller plus loin, j’espère, que la simple prise de conscience qui est certes nécessaire et, à la fois, pour ma part, insuffisante à un véritable changement dans la durée. En tous les cas, merci pour ton investissement et ta contribution à un monde meilleur.

    répondre
    • Patricia Mignone
      Dans février 6, 2022 à 2:20

      Hello Cathy.
      Oui, pour le 3eme défi, je vous propose l’un de mes outils majeurs mais tu vas voir, tes conditionnemenets ont la vie trrrrrès dure = > il va falloir être déterminée !

      répondre
  • TRISTANT
    Dans février 9, 2022 à 10:35

    Bonjour à toutes, un immense merci Patricia pour ces défis, des rendez-vous qui sont devenus importants voire très importants pour moi ! Tes analyses me parlent, tes conseils sont pertinents et j’ai hâte de vous retrouver.
    Je n’ai pas pu assister au défi 5 d’hier et souhaiterais visionner la vidéo mais le lien que j’ai reçu ne fonctionne pas. Est-il possible de la regarder ?

    répondre
    • Patricia Mignone
      Dans février 9, 2022 à 11:42

      Bonjour Magali
      Il y a eu des ennuis techniques.
      tu peux y retourner. Maintenant ça marche

      répondre

Commentez